La déshydratation : la meilleure façon de tuer les poux !

Dans cette note nous allons vous expliquer pourquoi il est indispensable d’avancer avec cette technologie si vous souhaitez devenir un spécialiste de l’éradication des poux.

Ce n’est pas par plaisir ou par appréciation personnelle que nous estimons que cette technologie est de loin la plus efficace, mais par pure données factuelles.

A chacun sa perception, ses affinités, mais il serait absolument démago de dire que la déshydratation n’est pas la meilleure méthode pour tuer les poux pour le moment.

Quelques cas de figures qui vont vous aider…

Trois salles, trois ambiances 😉

Le constat de ces deux dernières années est simple. Nous allons vous schématiser les combinaisons :

1. Beaucoup estime par manque de connaissance, de formation ou par pure économie le plus souvent ; que l’action mécanique est amplement suffisante, laissons les croire cela.

Mais ce n’est pas notre point de vue et encore une fois nous allons apporter quelques arguments.

Si vous vous dîtes chouette je vais simplement utiliser des produits et mon peigne, vous avez une mauvaise approche du métier.

Oui nous ne disons pas que ça ne marchera pas mais ce sera plus long, beaucoup moins efficace et bien plus épuisant. Ce que l’on nomme l’huile de coude. A moyen termes cette vision s’avère dangereusement nocive pour votre santé.

Elle repose sur un paramètre clef : votre vigilance permanente malgré un traitement long et pénible et la fiabilité de votre peigne. Nous ne sommes pas certains que vous soyez un robot qui puisse supporter 5 traitements par jour avec une vigilance accrue de 100% tout au long de votre journée. Aie !

Par conséquent l’addition de plusieurs outils garantira l’efficacité et la non-lassitude du traitement.

Pensez toujours pénibilité du travail, car très vite les douleurs vous le rappelleront.

Ou alors vous avez un mari osthéo !😁

2. Ensuite bon nombre de personnes voudront se calquer sans aucune réflexion à ce qui existe déjà ; le fameux aspirateur à poux. 

Il est un mythe et le premier véritable dispositif anti-poux de notre époque moderne, encore que la déshydratation moins relayée dans la presse à vue le jour avant notre célèbre bout de tuyau pas si magique.

Cet embout a bâti sa réputation pour deux raisons essentielles : un manque de dispositif concurrentiel, un prix très attractif.

Les premiers acteurs du secteur ont utilisé cet outil un peu de partout dans le monde, les médias ont fait l’éloge de ce produit alors qu’en réalité tous les professionnels du secteur abondent dans le même sens à savoir qu’il est purement inutile. La plupart l’ont commandé pour de l’image et le laisse finalement dans un placard depuis des années. C’est une façon de se conformer aux autres…

Sans rentrer dans de la technique pure et dure, ce tube souffre de plusieurs défauts : comme son peigne en plastique souple fragile, la connexion est faite avec de la colle et elle est également peu convaincante. Ensuite il tire les cheveux. une forte présence de lente empêche son passage, il ne déloge que certains poux, autrement dit, il est totalement inefficace pour un professionnel du secteur.

Depuis 2019 il a été massivement copié et amélioré par plusieurs fournisseurs avec notamment des dents en acier. Le résultat n’est pas plus convaincant à l’usage.

Cette modification corrige le problème de casse des dents, mais revient à prendre un peigne de piètre qualité car les dents ne sont pas suffisamment serrées comme pourrait l’être un excellent peigne anti-poux.

Par ailleurs nous vous mettons au défi de le passer dans une chevelure remplie de lentes sans une préparation longue qui nécessite du peignage et surtout du « gras » allez osons le dire 😁, il faudra lubrifier, lubrifier et lubrifier pour espérer passer cet outil de torture.

A coup sûr !!! Certains diront, non pas du tout moi c’est impeccable, etc…Oui ces personnes ne sont pas des professionnels confrontés à de grosses voir très grosses infestations donc pour quelques lentes ça peut rendre service mais ça s’arrête là.

Rappeler vous que vous souhaitez devenir un professionnel du secteur et non pas un amateur…

3. Heureusement de plus en plus de personnes cherchent à se professionnaliser par le biais d’une vraie formation. Ils prennent très au sérieux l’étendue des connaissances que ce métier nécessite.

Depuis plusieurs décennies des études sont menées à travers le monde quant à la meilleure façon de tuer les poux.

L’objet de cette note n’est pas de revenir sur chacune d’elle mais de s’accorder à dire que la science et les études cliniques donnent des statistiques factuelles et probantes sur la déshydratation.

Ce n’est pas un dogme car cette technologie offre de vrais résultats éprouvés, constatés, référencés par des comptes rendus scientifiques, qu’on le veuille ou non.

Oui, mettons les pieds dedans ! 😅

Forcément cette technologie a un cout et tout le monde n’est pas prêt à capitaliser dessus.

Évidemment il est humain et plus facile de dénigrer quelque chose que l’on ne peut pas se payer plutôt que de l’encenser.

Pour autant cette technologie offre les meilleurs résultats du marché d’après nos recherches et son utilisation depuis maintenant 2019.

Plusieurs comptes rendus scientifiques sur le sujet, vidéos, témoignages sont disponibles, ne vous en privé pas…Faites vos recherches et attester ces arguments solides.

Pourquoi le dispositif airallé : https://airalle.com/airalle-history/ a été introduit dans plusieurs pays et compte pas loin de 350 centres utilisateurs à travers 36 pays.

Comme toujours dès qu’une technologie a le vent en poupe des améliorations de celle-ci voient le jour, nous n’avons pas dérogé à la règle.

Le but de cette note vise à vous présenter une technologie éprouvée par la science mais aussi de vous sensibiliser sur les acteurs qui reproduisent des machines semblables sans réelle expertise ou recherche dans ce domaine.

Plus bas, nous vous présentons quelques-uns de ces produits en détail avec des vidéos et photos à l’appui.

A la lecture de cette note, vous allez comprendre notre démarche et le cheminement du développement de la seconde génération de notre déshydrateur. Nous allons synthétiser deux ans de travail en quelques lignes… Gros challenge !

A la lecture complète de cette lettre, vous comprendrez ce qui nous a motivé à proposer une seconde version plus aboutie, à défaut de trouver mieux ailleurs.

Le voici en image (photo réalisée par Brice Leclert MOF 2023)

Le déshydrateur 2nd Gen de Poux Experts

Qu’offre t-il de plus que les autres ?

Que vaut-il ?

Autant de questions de vous devez certainement vous poser.

Difficile de trouver par où commencer, tellement ce second volet fût enrichissant et stimulant.

Allez lançons nous ! vous attendez probablement d’en savoir plus ?

Tout d’abord nous tenons à remercier notre partenaire de confiance pour cette nouvelle aventure. Il a été patient et très à l’écoute de nos besoins, comme à son habitude.

Sans sa confiance cette note d’information n’existerait pas.

Nous avons réfléchi à un storyboard pour ne pas partir dans tous les sens.

En route pour une chronologie accélérée. 🚀

3 mois ont été nécessaires pour conceptualiser et fabriquer le diffuseur. Nous avons examiné plusieurs pistes pour enfin tomber d’accord sur le cahier des charges suivant :

  • Manche assez design mais épuré qui offre une bonne prise en main pour un opérateur de sexe masculin ou féminin
  • Diffuseur légèrement incurvé qui puisse épouser la forme du crâne
  • Des picots ouverts sur les 4 côtés pour une diffusion de l’air à 360°
  • Des picots ouverts sur toute la longueur pour atteindre efficacement les nymphes
  • Un raccordement solide et simple, afin de pouvoir nettoyer ou changer le diffuseur si besoin.

Nous avons dû consacrer plusieurs tests sur les picots (forme, taille, ouverture) pour trouver l’ajustement idéal. Nous ne voulions surtout pas d’angles morts dans la circulation de l’air.

L’ingénierie de notre partenaire nous a permis de réaliser ce travail dans un temps record pour un coût relativement contenu en marge des propales surréalistes émanant de compagnies françaises.

Nous gardions à chaque étape du processus en ligne de mire, un prix final de revient et de revente. Les multiples impairs techniques nous ont forcé à déborder d’inventivité.

Par exemple : Sur une petite production, il était évident que nous allions opter pour de l’impression 3D. Or dans les faits, nous devions partir sur un process de fabrication économique… Dans la réalité nous avons doublé le coût de revient pour cette étape.

Nous avons opté pour le process le plus qualitatif donc le plus onéreux en raison des contraintes thermiques.

Voici quelques aperçus du prototypage :

Nous nous sommes ensuite consacrés au tuyau, et là encore ce fût semé d’embuches.

Nous étions partis sur un tuyau blanc de 2.2m pour nous conformer aux standards du secteur.

Nous conclurons le projet avec un tuyau noir de 1.8m. 🤣

 

 Pourquoi ?

 

C’est très simple, il fallait investir presque 10 000$ pour 2000m de bobine de ce tuyau blanc, or nous avions besoin que de 40m seulement.

Alors que pour le tuyau noir, nous n’avions aucun minimum de commande imposé.

Nous avons résolument choisi cette seconde option.

Même si nous avons sollicité des usines pour repeindre les 40m de tuyau noir en blanc. Le manque de volume, la complexité et les contraintes thermiques nous ont poussés à avorter ce pari fou…

Vous comprendrez plus bas pourquoi 1.8m précisément, cette donnée n’est pas le fruit du hasard mais plutôt celui d’un calcul en croix.

Nous avons souhaité un tuyau amovible pour un maximum de praticité tant sur le nettoyage que sur l’ergonomie.(Voir photo)

Je souhaite formuler une demande

Demandez le vôtre à contact@pouxexperts.fr ou par téléphone au 07 67 74 42 00

Poursuivons sur le cœur du dispositif : le moteur.

Nous avons éprouvé de grosses difficultés. Nous avons failli jeter l’éponge et pour être totalement transparent avec vous, c’est la première fois que notre usine à montrer des signes d’abandon.

Nous avons dû les remobiliser et faire preuve de persuasion, nous avions perdu une bataille mais pas la guerre !

Il a fallu revoir absolument toute la programmation. Nous avons été contraints d’avancer degré par degré sur une plage de réglage de 25 valeurs par multiple de 5 modes. 🤪

Bref nous vous laissons imaginer l’ampleur de la tâche qui a pris 5 mois d’itération entre les bancs d’essais en laboratoire industriel sur prototype et les phases de test réelles bêta.

Nous n’avons rien lâché et nous sommes fiers du travail accompli.

Petite punch line adressée aux détracteurs !

En marge de cette longue et périlleuse aventure raccourcie ici à son plus simple appareil, lorsque nous entendons des critiques désobligeantes et certainement gratuites de personnes totalement incultes, nous sommes vraiment décontenancés et surtout triste pour elles.

Il est temps de fermer le chapitre !

Nous n’allons pas vous abreuver de termes trop techniques et totalement accessoires dans ce dernier paragraphe mais vous devez comprendre la difficulté qu’a été la longueur du tuyau.

 

Déshydrateur Poux Experts

Vous trouverez plus de détails sur cette gymnastique des chiffres dans le chapitre 4 plus bas.

Initialement nous nous étions avancés sur un tuyau de 2.2 mètres. La grosse problématique rencontrée fût la stagnation de l’air chaud dans le tuyau.

Plus le tuyau est long, plus l’air chaud s’emmagasine dedans. Par conséquent la base du tuyau chauffe et finit par se déformer.

D’autre part, un autre problème se fait ressentir. Plus le tuyau est long plus il faut augmenter le souffle d’air en sortie de diffuseur. Ce qui explique que certains déshydrateurs soient à la peine en matière de débit d’air. (Voir chapitre 4)

Cette opération à une certaine limite dans la mesure ou les composants sont de petite taille.

Ils ont un levier d’optimisation qui reste faible si nous voulons garder un boitier compact. Donc il a fallu jongler avec ces trois variables :

    • La longueur du tuyau
    • La chaleur
    • La puissance du souffle d’air

 Pour garantir une chaleur en sortie de diffuseur à 60° et un souffle d’air de 18m/s, nous avons dû partir sur un tuyau de 1.8m.

Encore une fois nous vous invitons à lire le court (chapitre 4) qui explique pourquoi les autres déshydrateurs ne peuvent pas garantir une chaleur de 60° en sortie de diffuseur lorsque celui fait plus de 2m.

Vous comprendrez la tromperie…

Bien entendu, Nous livrons notre dispositif avec une clé USB (photo ci-jointe) sur laquelle vous trouverez 4 vidéos au format MP4, qui vous accompagneront sur l’utilisation et le montage du déshydrateur.

Oui, nous avons voulu quelque chose de plus écolo et surtout beaucoup moins rébarbatif que la vieille notice papier. Nous fournissons également le protocole de traitement en format PDF et 3 autres documents PDF pour être en parfaite conformité auprès de votre clientèle.

Ah oui ! nous allions oublier ! même si tout le monde s’affranchi de ce “détail” à l’exception du airallé qui n’existe plus, nous pouvons fournir en cas besoin le certificat CE qui atteste l’homologation pour une utilisation sur le cuir chevelu.

 

Nous fournissons ces documents sensibles qu’à la seule condition, que cette demande émane d’une autorité compétente en matière de contrôle.

Lisez la suite de cette note ; elle pourrait vous intéresser si vous désirez évoluer en toute conformité. 😉

Vous allez apprendre des choses très intéressantes et vous rendre compte d’une supercherie commerciale organisée.

Allez, commençons par le nouveau venu du fabricant : Aeolus

Celui qui fait le plus de bruit !!! (au figuré comme au propre)

Ce dispositif anti-poux à rapidement inondé le marché international. Tout d’abord avec une première grosse implantation au moyen orient. Par l’entremise d’un premier partenaire conséquent qui achète 100 machines pour profiter des services ODM.

Ensuite une multitude de revendeurs chinois s’articulent autour de ce fabricant pour conquérir le marché américain suite au bankruptcy du célèbre réseau LCA (lice care of America) anciennement larada science.

Le marché américain est orphelin, le nouvel appareil chinois profite de cette belle opportunité pour envahir ce territoire.

Pour ensuite arriver en Europe puis en France. Nous allons vous montrer plusieurs éléments factuels (photos et vidéos) et vous donner notre avis sur cet appareil que nous connaissons très bien.

Pourquoi sommes-nous très avisés sur le sujet ?

Nous avons pris contact avec l’un des distributeurs de cet appareil (début 2022), après des semaines d’échanges sur l’aspect technique et performance de l’appareil, nous avons identifié certaines lacunes indispensables à l’efficacité du traitement.

Nous avons donc souhaité apporter de grosses modifications au dispositif, l’usine n’a pas pu répondre à notre demande dans un délai convenable. Par ailleurs un manque de transparence et certaines zones d’ombres nous ont refroidis. Les discussions se sont donc espacées et nous sommes retournés à nos premiers amours.

Voici une liste des axes d’amélioration que nous aurions souhaités corrigés

  • Le bruit assourdissant de l’appareil :
  • Le diffuseur qui se calque sur le airallé ou joopi magic. 

En l’état ; une approximative reproduction de piètre qualité (photo ci-jointe) de ce qui existe déjà. Nous voulions quelque chose de plus abouti et surtout plus réfléchi avec une meilleure répartition de l’air et pouvoir atteindre les nymphes. Ce qui apparaît comme le gros point faible des dispositifs existants.

Prix des consommables

  •  Le plus gros point négatif et de loin le plus bloquant ; le manque d’efficacité probant causé par un déficit du souffle d’air.

Voir tableau en annexe émanant du distributeur avec qui nous avons collaboré pendant de longs mois.

Une petite explication s’impose. Rappelez-vous… Nous avions demandé à ce distributeur d’avoir recours à des modifications, notamment sur la puissance. Bien entendu, cela demande du temps et de l’argent.

Presque un an plus tard notre interlocutrice a repris contact avec nous en nous disant qu’ils avaient fait les modifications que nous avions demandés.

A votre avis pourquoi l’on t’ils fait sans nous demander de participation financière et sans formaliser cette collaboration.

Oui, vous l’avez !

La seule et unique raison, un manque d’efficacité indéniable. D’ailleurs attesté par notre correspondante. Ils se sont servis de notre expertise et de nos données chiffrées pour tenter de les mettre en application avec un moteur plus puissant. Pas très propre tout cela !

Voir tableau ci-dessous de cette explication rapide.

Tableau reporting m/s

Observons le souffle d’air en sortie de diffuseur, d’après le tableau il se situe à 5.41m/s (mètre par seconde). Notre première génération était à 16.26m/s. La seconde est à 18m/s

On constate qu’avec la meilleure optimisation (moteur brushless ) et le filtre le moins épais (filtre 3) beaucoup moins performant et pas très réglementaire pour une homologation CE, on atteint 9.67m/s, ce qui est encore bien insuffisant pour un résultat efficace.

Veuillez noter que le dispositif équipé du moteur plus puissant (brushless) est de surcroit plus onéreux.

Tableau Air flow Test

  • Autre frein très intéressant, la chaleur.

Il faut une combinaison chirurgicale entre le souffle d’air et la chaleur. Cette équation doit être parfaite et croyez en notre expérience cela demande du temps. C’est d’ailleurs ce qui a été le plus périlleux dans le développement de nos dispositifs. Nous avons mis presque 4 mois à trouver le réglage parfait.

4. Il ne faut pas que le souffle d’air soit trop faible sinon le risque de brulure et d’inefficacité est accrue.

Mais aussi d’un point de vue technique, nous avons été confrontés à une difficulté que nous ignorions. Le tuyau utilisé est en PP (polypropylène), son point de fusion est à 150/160° environ.  Nous sommes partis sur un PPi soit le polypropylène isotactique (le plus performant en termes de propriétés thermiques) mais le plus cher… Son point de déformation se fait ressentir dès 80°.

Vérifiez toutes ces informations par vous-même et vous comprendrez la supercherie des autres dispositifs anti-poux à air chaud existants.

Comment peut-on certifier une chaleur de 60° en sortie de diffuseur (embout appliqué sur le cuir chevelu) alors que sur un tuyau de 2M la déperdition entre la sortie du bloc machine et l’embout diffuseur est de 20%. Ce qui veut dire que pour avoir sur un tuyau PP de 2M, un air parfaitement à 60° en sortie de diffuseur, il correspondra à 72% en sortie de bloc machine et le résultat est implacable. Le tuyau se déformerait lors d’une utilisation prolongée.

Sur un tuyau PP de 2.20M comme celui de notre dispositif chinois, cette augmentation passe à 25% ce qui aggrave le facteur de déformation. Nous l’avons constaté lors de notre développement.

Ce qui veut dire que l’air chaud en sortie de diffuseur n’est pas véritablement à 60° mais plutôt autour de 55°. Vous l’aurez compris cela réduit significativement l’efficience du dispositif…

5. Il ne faut pas que le souffle soit trop fort sinon cela risque d’atténuer la chaleur, alors essentielle à la dessiccation des poux.

Bref vous l’aurez compris c’est un véritable travail d’ingénierie, contrairement à ce que peuvent penser certains néophytes qui ont un avis sur tout.

  • Dernier point qui n’est pas bloquant d’un point de vue opérationnel mais pas sans danger d’un point de vue réglementaire.

Ce dispositif ne bénéficie d’aucune homologation CE pour être appliqué sur la peau, il a une homologation CE pour une tout autre fonction qui ne nécessite pas de le mettre en contact avec quelconque partie du corps humain ou animal.

Pour obtenir cette norme il vous faudra débourser la bagatelle de 50 000$ environ et commander à minima 100 unités pour pouvoir prétendre au statut de distributeur exclusif sur la France.

Sans réelle protection légale qui pourrait certifier cet accord.

Le distributeur chinois s’engage à gérer la certification en votre nom par délégation puisqu’il y trouvera un avantage commercial très important.

Si nos calculs sont bons, cela vous oblige à débourser entre 115 000 et 145 0000$ sans compter les frais de douanes proportionnels au volume de commande.

Voilà pourquoi ils ont pour l’instant aucune homologation quel que soit le territoire dans cette fonction précise sur cuir chevelu.

Pour conclure : Libre à chacun de commander cet appareil anti-poux sur les plateformes aliexpress ou Alibaba. Il vous en coutera autour de 1150€ avec le transport et les taxes d’importation (douanes).

Sachez que cette présentation ne relate que notre avis sous un regard certes ; un peu plus critique, technique et aguerri.

Par conséquent, elle ne constitue en aucun cas une tentative de “sabotage”. Chacun pourra s’orienter vers le dispositif de son choix en fonction de ses besoins, de sa bourse, de sa sensibilité et de son projet.

Place au très fun joopi kids qui offre à la fois l’aspiration et la déshydratation.

Malheureusement absence d’homologation CE et de formation consistante. Beaucoup regrettent une livraison impersonnelle sans avoir suivi un protocole ni formation spécifique à son usage.

Le gros frein reste son prix de 4250€, dégressif si commande en plus gros volume.

Diapositive précédente
Diapositive suivante
Diapositive précédente
Diapositive suivante

Voici bien entendu : Le célèbre airallé seconde génération, une merveille !

Nous avons pu l’acquérir dans sa première génération par l’intermédiaire d’un partenaire étranger. Nous nous en sommes d’ailleurs fortement inspirés.

Malheureusement vous ne le trouverez plus en production par le groupe LCA. Encore que les plans industriels soient à céder au plus offrant…😉

Ce dispositif a vraiment représenté une avancée technologique dans le domaine du traitement professionnel anti-poux mais sa production et commercialisation semble avoir couté trop cher au groupe dont la rentabilité précaire a désolidarisé les actionnaires.

Allez c’est vraiment pour vous faire plaisir que nous divulguons ce genre d’information,

Si vous êtes arrivés jusque-là…

Vous le méritez après tout !

Pour conclure : le concurrent direct du airallé. Beaucoup moins connu : le flosonix.

C’est une immense déception de ne pas avoir encore testé ce dispositif très séduisant. Ce qui est certain, prochain voyage aux états unis nous rendrons visite à Sheila pour le découvrir et peut être vous partager ce moment; qui sait ? To be continued…

Il faut savoir que Larada science a intenté un procès pendant plusieurs années contre le groupe Pediatric Hair solutions.

Ne cherchez pas ! Vous ne pourrez pas l’acquérir, nous entretenons de très bonnes relations avec Sheila Fassler depuis 2019.

Elle exige de faire les choses dans les règles. Si vous souhaitez acheter ou louer ce matériel il vous faudra débourser 45 000/50 000$ pour payer l’homologation CE puis ensuite le matériel. Malgré toute la sympathie et l’admiration que nous avons pour Sheila, nous avons pourtant décliné son offre légitime.

Nous voilà sur la dernière partie de cette lettre d’information. Si vous êtes là, c’est que vous êtes très motivé(e) et conscient(e) qu’il est fondamental de vous équiper d’un matériel professionnel performant pour dispenser des traitements de qualité.

Notre dispositif anti-poux professionnel seconde génération s’adresse uniquement aux professionnels qui auront été formés et certifiés par notre réseau, qui répond à un ensemble de critères visant à garantir un traitement professionnel efficace.

N’oublions pas les foyers sociaux éducatifs.

Face à une demande croissante des collectivités et leur totale impuissance, nous accompagnons de plus en plus ces structures pour enfants qui doivent bénéficier d’un véritable outil professionnel.

Nous connaissons très bien leur problématique pour avoir réalisé un suivi durant plusieurs années sur quelques structures pilotes.

En raison des entrées/sorties et du phénomène de collectivité, il est purement impossible de se débarrasser du fléau sur l’ensemble des enfants placés.

Il faut un suivi hebdomadaire strict et une discipline rigoureuse pour venir à bout du phénomène. Nous savons que cette mission est une utopie !

Les éducateurs sont bien souvent dans l’urgence ce qui les empêche de pouvoir sortir la tête de l’eau.

 La solution ?  OUI elle existe !

Un dispositif professionnel :  performant, pratique et économique.

Chaque individu évoluant en collectivité qui présenterait un risque d’infestation doit être traité sans délai.

Notre outil permet d’endiguer chaque potentielle infestation en un temps record avec un taux d’efficacité accrue. Chaque établissement l’utilisera en parfaite autonomie selon un protocole spécifique fourni.

Demandez le vôtre à contact@pouxexperts.fr ou par téléphone au 07 67 74 42 00.

Je souhaite formuler une demande

Demandez le vôtre à  contact@pouxexperts.fr ou par téléphone au 07 67 74 42 00